Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur a un principe de fonctionnement relativement simple. Elle se compose d’un évaporateur, d’un générateur à compresseur et d’un condensateur et peut remplacer la chaudière à fioul ou à gaz plus traditionnelle.
De plus, la pompe à chaleur vous permet de meilleures performances énergétiques tout en diminuant les émissions de gaz à effet de serre.

Pompe a Chaleur - APFAC
Pompe a Chaleur – AFPAC

A quoi sert la pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur permet de capter l’énergie de l’extérieur et vous évite ainsi d’utiliser un quelconque liquide caloporteur pour chauffer votre maison comme le mazout ou le fioul (pendant 90% de la saison de chauffage).

Ce système est capable de chauffer une habitation grâce aux calories contenues dans la terre, l’air mais aussi l’eau qui nous entoure. C’est pour cette raison (multiple sources d’énergie possible) qu’il existe différents types de pompes à chaleur.

La pompe à chaleur est aussi un appareil qui vous permettra d’économiser du chauffage. Cela fait donc partie de ce que l’on appelle aujourd’hui les « énergies renouvelables » et pour être aider en conséquence.

Ce qui différencie les différentes sortes de pompes à chaleur, c’est :

  • la source d’énergie
  • le système de diffusion thermique (radiateurs, plancher chauffant…)
  • la source d’énergie utilisée

Le fonctionnement de la pompe à chaleur

Une pompe à chaleur fait plus ou moins le même travail qu’un réfrigérateur… mais à l’envers.
C’est simple : de la chaleur est soustraite à une source d’énergie naturelle (eau, sol ou air donc) et est ensuite utilisée pour chauffer. Un système de chauffage par pompe à chaleur se compose toujours de trois composants, qui sont :

  • un dispositif de récupération de la source d’énergie
  • une pompe à chaleur
  • un système de répartition et d’accumulation de la chaleur

La restitution de la chaleur se fait par le biais d’un système de chauffage à basse température comme un chauffage au sol ou un chauffage mural.

Si l’on procède étape par étape :

  1. un fluide frigorigène récupère et transporte la chaleur
  2. le fluide frigorigène s’évapore dans… l’évaporateur donc
  3. le gaz devient chaud sous pression
  4. le fluide frigorigène, qui coule désormais vers le condenseur, refroidit et absorbe à nouveau de la chaleur. Il est redevenu liquide suite au refroidissement et, suite à la baisse de pression et de température, absorbe à nouveau de la chaleur grâce à la soupape d’expansion.

Après cela, le cycle recommence depuis le début.

La performance d’une PAC

La performance énergétique d’une pompe à chaleur se traduit par le rapport entre la quantité de chaleur produite et l’énergie électrique consommée par le compresseur.
C’est ce qui s’appelle le coefficient de performance (COP) de la pompe à chaleur.

Ce coefficient est de l’ordre de 5 sur les modèles de pompe à chaleur installés aujourd’hui (en gros, pour 1 kW d’électricité consommée, la maison va recevoir 5 kW de chaleur). Les systèmes les plus performants peuvent même avoir des COP  de 7 ! Les systèmes les moins performants sont les systèmes à air (COP de 2 à 5,20).

Bon à savoir : la pompe à chaleur fonctionne également avec des capteurs solaires. Le principe reste identique. La chaleur captée par un liquide caloporteur dans le panneau solaire s’accumule sous l’effet du soleil et est ensuite transmise au ballon de stockage d’eau chaude.

La pompe à chaleur vous permet une belle économie : jusqu’à 70% de votre facture énergétique. C’est donc un investissement très rentable sur du court terme !

Pour obtenir encore plus d’informations sur le fonctionnement mais aussi sur les aides, les installateurs agréés et toutes les astuces qu’il faut connaitre, nous vous conseillons la lecture du site de l’AFPAC, à savoir l’Association Française pour les Pompes à Chaleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *