Bien choisir un plan de cuisine

Le printemps correspond souvent à une période de rénovation de la maison.
Le retour des beaux jours donne envie de changer certains éléments de la décoration, pas forcément de gros travaux, mais quelque chose qui permette de se sentir bien rapidement avec un vrai changement.  Peut-être avez vous choisi de vous attaquer à la cuisine ?
Cette pièce où l’on passe finalement beaucoup de temps, ce doit d’être fonctionnelle mais pas seulement. Le mobilier qui la compose est donc très important pour l’organisation de l’espace, l’atmosphère rendue et bien sûr le côté pratique. S’il est facile de relooker des meubles de cuisine, il est souvent plus simple de changer le plan de travail pour donner un ton totalement nouveau à l’espace.En plus de la couleur, il est possible de changer de texture, de matériaux et donc de révolutionner l’espace.

Changer de plan de travail

Le plan de travail est un élément fondamental de votre cuisine. Il sert à préparer les repas, supportera un grand nombre d’électroménager, sera maltraité par les ustensiles de cuisines, les casseroles après cuisson etc. Il devra donc résister au chaud voir très chaud, au froid, aux chocs pointus ou lourds, à l’humidité tout en restant très facile à entretenir. Cela fait du plan de travail l’élément clé sur lequel il ne faut pas se tromper .

Mais comment choisir  ?
Voici quelques conseils pour choisir entre tous les matériaux.

Le plan de travail en stratifié.

C’est celui qui est le plus souvent choisi en raison de son prix. En effet, le stratifié permet de couvrir de grande surface à moindre coût. C’est même la solution la plus économique.
Mais c’est aussi un matériel “facile” à découper pour l’ajuster soit même, on préparer les espaces dédiés à l’évier ou à la plaque de cuisson ( et oui, il ne faut pas oublier..)
Le stratifié permet aussi un très large choix de couleur et d’aspect, imitant quasiment toutes les matières.
On parle de stratifié car l s’agit d’une épaisseur de bois aggloméré, c’est à dire recomposé, recouvert d’un revêtement qui est en général traité pour résister aux agressions de la cuisine.
Mais il est bien difficile de réaliser cette couche protectrice contre l’eau et la rendre efficace contre le chaud. Une casserole placée par erreur sur le plan de travail stratifié risque de le marquer définitivement d’une large tache noire. Idem avec certains traitements qui agresse ce type de plan.

Le plan de travail en inox.

cuisine inox

Pour récréer chez soi l’ambiance d’un piano d’une grande cuisine étoilée.
Les plans de travail en inox sont de plus en plus tendance dans la décoration, surtout si on opte pour un style industriel. Celui des cuisines est appelé “inox 10/18” du fait du mélange qui le compose et le rend facile à travailler. Avec l’inox, vous investissez dans du super résistant au chaud, froid, à l’eau et très facile à entretenir.De plus, la matière ne laisse aucune impureté s’incruster, c’est donc la plus hygiénique qui soit. Mais l’inox marque vite, le coup de couteau lors d’une découpe se verront rapidement. De plus, le style “inox” ne convient pas à tous les intérieurs.
Enfin, faites attention à l’emplacement de votre cuisine. Si elle est très ensoleillée, le reflet du soleil sur l’inox peut vitre devenir gênant.

Le plan de travail en bois.

La tendance du plan de travail en bois a accompagné les styles bohèmes et la tendance déco scandinave.
Le côté chaleureux des différents bois proposés, le fait de pouvoir jouer sur l’épaisseur, la teinte et de pouvoir le découper aisément a participer à la très grande utilisation de ce type de plan de travail. De plus, il se marie avec quasiment toutes les couleurs de meubles. Autre avantage, il existe des plans de travail en bois pas très chers, qui permettent de changer régulièrement.
Car malgré le côté rustique et résistant, et même s’il est traité régulièrement, le bois subira les affres du temps.
Vous pourrez opter pour du bois massif, plus résistant mais donc plus cher. La durée de vie sera rallongée. Dans tous les cas, pensez à traiter le bois dès la pause puis tous les ans après un léger ponçage.  Toujours est il que le plan de travail en bois demande un entretien régulier, interdit toute eau “stagnante” et tout résidus de cuisine non nettoyés.

Le plan de travail en pierre

Plan de travail en pierre

Il est de plus en plus rare de trouver des plans de travail en pierre brute. On parle plutôt aujourd’hui de pierre de synthèse, s’agissant donc d’un mélange de pierre ( conglomérat) et de résine.
Plus léger que la pierre pure, plus résistant et plus facile à travailler, ce type de plan de travail s’adapte aussi bien sur des cuisines rustiques avec des choix de granite ou de marbre par exemple, ou avec des cuisine très moderne en choisissant des pierres sombres chargée en quartz.
Ces plans de travail sont fait pour durer longtemps, très longtemps ! Ils sont aussi très faciles à entretenir et très résistants, même si des éclats peuvent se produire lors de choc (ces éclats peuvent se combler de résine ). Le vrai frein est le prix. Ce type de plan de travail coûte très cher.

Si vous choisissez d’opter pour de la pierre 100 % naturelle, là encore, vous faite le choix de la solidité et de la longévité. Mais n’oubliez pas que les granites, marbres et autres pierres sont “poreuses” et qu’elles supportent mal les chocs thermiques. Et cette fois, impossible de réparer l’impact ou le choc. Certaines pierres sont en plus très sensibles aux produits du quotidiens et tachent de façon définitive avec du vin par exemple.

Le plan de travail en céramique

La tendance du carreau de céramique revient dans la décoration de la maison. C’est même l’anti scandinave, pour des pièces “lookées” avec des nouvelles tendances sur la base de décoration ancienne. Les plans de travail en céramique peuvent donc s’accorder avec un nouveau revêtement sols ou murs dans la cuisine. Les nouveaux carreaux de céramique reproduisent aussi plusieurs styles permettant toutes les fantaisies et utilisation. A noter aussi les crédences en céramique. Les spécialistes décoration et cuisinistes s’accordent sur le fait qu’il s’agit d’une tendance forte, avec des matériaux résistants, faciles à travailler, faciles à entretenir et parfaitement adaptés aux contraintes d’une cuisine. Seul bémol, les carreaux peuvent mal résister à des chocs ponctuels. De même il faudra tenir compte que les dalles seront délimitées par des joints, qui demanderont de l’entretien spécifique.

 

D’autres matières auraient pu être évoquées ici comme le béton ciré, le verre,

Une fois le choix fait et la pose réalisée, il ne vous reste plus qu’à vous lancer dans de nouvelles recettes estivales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *