Comment installer un escalier en colimaçon ?

escalier en colimaçonUn escalier est utile et nécessaire pour accéder à un étage ou pour passer d’un niveau à un autre. Dans la version colimaçon, l’escalier s’apparente à une vis avec un noyau central. Pas trop encombrant, il fait gagner plus d’espace. Comme il se contente d’une trémie réduite, il permet d’optimiser l’organisation de l’espace de vie à la maison.

Les préliminaires avant la construction

Au contraire des escaliers droits ou tournants, les escaliers colimaçon occupent peu de surface au sol. Par conséquent, ils sont parfaits pour les petits espaces avec un meilleur gain de place. En outre, installer un escalier colimaçon chez soi ne manquera pas de donner un nouvel agrément à l’intérieur. Ces types d’escaliers peuvent même être utilisés comme des éléments décoratifs originaux.

Toutefois, avant de se décider pour l’installation, il y a quelques taches préliminaires à faire. D’abord, il faut bien choisir l’emplacement futur de l’escalier, quel que soit le lieu, à l’intérieur ou à l’extérieur. Une fois cela réglé, il faut aborder le nombre de marches à installer. L’astuce est de diviser la hauteur de palier par 13 qui est le nombre général des marches. Au cas où le résultat obtenu se situe entre 17 et 20, aucun problème, car c’est la mesure de la distance idéale qui devrait séparer chacune des marches. Dans le cas contraire, il faudra en ajouter ou en supprimer. Tout cela est basé sur une meilleure sécurité des occupants et des invités.

Comme les escaliers en colimaçon existent toujours en deux versions : tournant à droite ou à gauche, le choix doit alors se faire en fonction de l’agencement de votre intérieur. Il faut également tenir compte des espèces de circulation à l’entrée ou à la sortie. Un meilleur confort pour les occupants est également à considérer.

Les étapes à suivre pour installer un escalier en colimaçon

Une fois les préliminaires bien définis, il est possible de procéder à l’achat. A priori, le montage d’un escalier en colimaçon ne présente pas de difficultés majeures. Les modèles en kit, livrés avec une notice explicative, sont prévus pour être installés seuls.

Les étapes à suivre sont fournies ci-dessous. Dans le cas de l’installation d’un kit, la notice peut fournir une aide pas à pas. L’appel à un professionnel est toujours possible. Ces étapes sont :

  • La prise de mesure : surtout vérifier que l’ouverture pour accueillir l’escalier est suffisamment large ; il faut également s’assurer de la largeur de la balustrade ;
  • Choisir la direction du tournant ; avant de prendre la décision, il faut contrôler les dégagements de l’escalier aussi bien à l’entrée qu’à la sortie ;
  • Bien déterminer la position de la dernière marche, laquelle doit correspondre à l’ouverture de l’étage supérieur ;
  • Positionner la colonne de l’escalier : placer la colonne en métal ou inox sur le sol en insérant des marches vers la droite et vers la gauche pour maintenir la structure en équilibre ;
  • Insérer la main-courante avant de fixer le balustre en bas au sol ;
  • Monter la balustrade autour de l’ouverture supérieure dans le plancher, puis fixer à la colonne centrale ;
  • Terminer les finitions pour personnaliser l’escalier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *