Tout ce qu’il faut savoir sur la sous-toiture

La sous-toiture ou écran de sous-toiture est une couche de protection de l’isolation d’une maison conte les éventuelles intempéries. Quelle que soit la composition, l’écran de sous-toiture se place toujours entre le matériau de couverture et les combles, ou les panneaux dans le cas d’une isolation par l’extérieur. Sa combinaison avec le pare-vapeur permet à la sous-toiture d’offrir une bonne isolation du toit.

charpente et sous toiture

Les fonctions d’une sous-toiture

L’écran de sous-toiture aide à limiter le soulèvement des matériaux de couverture lorsque le temps est venteux, notamment si vous avez des ardoises, des tuiles ou des bardeaux. Cet élément préserve également la charpente des infiltrations de poussière, de neige poudreuse, d’insecte et autre. De plus, il recueille les eaux de pluie ou la neige fondue et dirige celles-ci vers l’égout du toit. La sous-toiture doit être perméable à la vapeur, de sorte que l’humidité éventuelle sous la toiture puisse s’évacuer. C’est important pour prévenir la condensation puisqu’un isolant humide perd son pouvoir isolant. Elle doit aussi autoriser l’accès à de faible pente pour être sur que la toiture soit étanche à l’eau. Pour prévenir la perte d’énergie, la sous-toiture se doit d’être étanche à l’air.

Les différents matériaux de sous-toiture  

En effet, la toiture protège un bâtiment et ses occupants des intempéries. Pour remplir cette fonction de façon optimale, la composition du toit, les matériaux et leur mise en œuvre doivent répondre à certaines exigences. Il faut bien choisir ses matériaux de sous-toiture en prenant en compte les aspects techniques, la durée de vie, l’entretien et le coût du matériau. Pour ce faire, il est conseillé de se faire assister par un expert en toiture comme le couvreur 59.  Par ailleurs, si vous êtes un écolo, choisissez des matériaux sains qui présentent un écobilan favorable. Les matériaux durs comme le fibrociment et le panneau en fibres de bois sont les plus prisés, mais voici une liste non exhaustive de matériaux qui sont à votre disposition :

Le panneau en fibre de bois rigide : fabriqué à base de déchets de bois et de sciure non traités. Ces derniers sont broyés jusqu’à l’obtention de fibre de bois fines. Ils seront ensuite chauffés et compressés en panneaux à l’aide de leur propre résine comme liant. Les panneaux en fibre de bois rigides garantissent une étanchéité optimale à l’eau et au vent tout en étant accessibles à la vapeur. L’étanchéité à l’eau est assurée par une imprégnation de bitume ou de latex. Ces panneaux isolants seront installés sur toute la charpente afin d’exclure tout pont thermique.

Le panneau en fibrociment : relativement ouverts à la vapeur mais ne peut pas garantir une étanchéité complète à l’eau. Pour cette raison, il est déconseillé d’utiliser du bois non traité. Son avantage réside sur le fait que ce matériau est nettement moins cher que les panneaux en fibre de bois. Par contre, il est cassant et fragile, ce qui peut compliquer sa mise en place. De plus, les panneaux en fibrociment sont moins étanches au vent, isolent moins bien et s’affaissent avec le temps.

La membrane qui est étanche et vent et ouverte à la vapeur : une alternative à la sous-toiture en panneau de fibre de bois. Il s’agit d’une membrane en plastique et non classique. Cette membrane doit être ouverte à la vapeur pour pouvoir utiliser du bois non traité en charpente. Contrairement au panneau en fibre de bois, elle n’apporte pas de complément d’isolation.

Le panneau d’isolation thermique : les performances thermiques du matériau d’isolant de toiture jouent un rôle très important lorsque vous faites votre choix. Si vous choisissez des matériaux isolants écologiques, vous bénéficierez d’une bonne isolation thermique, d’une inertie thermique et d’une ouverture à la vapeur. Les matériaux isolants sur le marché sont la cellulose, le chanvre, les fibres de bois, la laine de verre et la laine de roche, entre autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *