Immobilier, le pouvoir d’achat en baisse.

Avec la hausse des taux immobiliers et du prix du mètre carré, il fallait s’attendre à une baisse du pouvoir d’achat immobilier des français. Cette baisse se ressent surtout dans les grandes villes, principalement en ce qui concerne le marché immobilier ancien.

Pouvoir achat et immobilier

Comment se manifeste cette baisse ?

Ces deux éléments ont en effet eu des conséquences importantes sur la solvabilité des ménages. Tout d’abord, rappelons que le pouvoir d’achat se définit comme étant la surface de logement que peut acquérir un emprunteur à l’aide d’une mensualité de 1000€ dans le cadre d’un crédit immobilier de 200 000€ sur une durée de 20 ans.

Effectivement, en à peine 6 mois, ce pouvoir d’achat immobilier a considérablement baissé. Bordeaux et Rennes affichent par exemple une perte de 8m2 pour un remboursement de 1 000€ sur 20 ans. C’est la raison pour laquelle il convient de faire appel à un promoteur immobilier à l’instar de Cofim lorsque vous souhaitez investir dans l’immobilier compte tenu de la situation.

Selon les résultats de l’étude du Crédit Foncier mis en ligne le 16 mai 2017, le pouvoir d’achat des français a augmenté de 30% entre 2008 et 2016 due principalement à la baisse des taux immobiliers dans le courant de 2016. La remontée soudaine des taux depuis le début de 2017 n’a donc pas été sans conséquences. Beaucoup de particuliers regrettent aujourd’hui de ne pas avoir investi plus tôt, convaincus qu’ils auraient pu obtenir quelques mètres carrés en plus.

La hausse des prix en cause

Bien que les taux des crédits immobiliers soient en partie responsables de cette baisse du pouvoir d’achat immobilier des français, l’on doit surtout cette situation à la hausse des prix de vente des biens immobiliers. En effet, sur 20 villes, 17 ont perdu 2m2 en comparaison avec la situation six mois auparavant.

Maël Bernier, directrice de communication et porte-parole de Meilleurtaux.com affirme sur ce point que plusieurs villes pâtissent du boom des prix lié entre autre au regain des demandes ainsi que la pression qui s’y rattache par rapport à une offre insuffisante. Visitez cette page pour plus d’informations.

Le fait est que même une éventuelle baisse des taux ne suffirait plus à compenser l’augmentation considérable des prix de vente. La majorité des ménages sont victimes de cette envolée des prix et seul l’aide d’un promoteur immobilier pourrait les aider à faire le meilleur investissement.

Quelles en sont les conséquences ?

La première conséquence de cette baisse du pouvoir d’achat est bien entendu la réduction de la surface achetée. Les acheteurs se voient contraints de choisir un bien plus petit, ce qui a également des conséquences sur les vendeurs, étant donné qu’ils signent de moins en moins de contrats de vente pour des biens d’une surface importante.

Pour l’heure, Paris reste la seule ville épargnée puisqu’elle n’a perdu que 2 mètres carrés en surface achetée, ce qui est plutôt moindre, vu qu’à Nîmes par exemple, la perte est de 5 mètres carrés. Néanmoins, avec les prix qui atteignent leurs sommets dans la capitale, cette situation ne devrait pas tarder à changer.

Quoi qu’il en soit, il est toujours préférable de faire appel à un promoteur immobilier si vous souhaitez investir d’une quelconque manière dans l’immobilier car avec les prix et les taux actuels qui ne sont pas très encourageants, l’aide d’un professionnel peut s’avérer précieuse, ne serait-ce que pour des conseils.

2 comments on “Immobilier, le pouvoir d’achat en baisse.

  1. Bel article! Je trouve que plusieurs villes pâtissent de ce boom des prix lié en partie au regain des demandes et à la forte pression qu’elle engendre par rapport à une offre toujours trop faible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *