Les étapes d’un terrassement réussi

Si vous êtes dans un projet de construction d’une nouvelle habitation sur un terrain “non plat”, le sujet du jour est fait pour vous.
Nous allons traiter ici la question du terrassement d’un terrain avant le début des travaux de la maison.

terrassement chantier maison
Cette phase est fondamentale pour la bonne exécution des futures étapes du chantier, d’un point de vue technique mais aussi financier. En plus de l’attention à porter sur le devis terrassier, la réussite des travaux qui en résultent fait aussi partie des préoccupations de tout commanditaire de travaux.
Nous vous détaillons ici quelques étapes d’un terrassement réussi, quelques astuces et quelques pièges à éviter.

La nature du sol

  • Un terrassement réussi passe avant tout par la connaissance de la nature de son terrain. Elle peut se faire en faisant une petite enquête auprès des voisins qui ont déjà construit sur le terrain concerné, mais aussi en organisant une étude géologique en cas de doute.

En ayant les informations les plus complètes sur le type de sol à terrasser, il sera plus facile de prévoir les interventions qui impacteront sur la durée du terrassement et donc le temps de la construction de votre maison.

PLU et accès au terrain

  • Il est également recommandé de se renseigner sur la hauteur de soutènement à prévoir sur le terrain étant donné qu’elle peut être réglementée par le Plan Local d’Urbanisme en vigueur dans votre commune de localisation. Cette information est de toute façon lié à l’obtention du permis de construire.

De cette manière, l’implantation de la construction prévue sur le terrain se choisira de manière adaptée.

  • L’aspect logistique de travaux de terrassement conditionne aussi leur réussite. Ainsi, pensez à prévoir l’accès pour le matériel roulant utilisé à cette occasion. Autrement, vous risquez de devoir composer avec le voisin qui ne sera pas toujours conciliant.
  • Vous aurez également besoin de vous assurer que les fondations de votre maison vont assez profondément en atteignant le sol avant le remblai effectué dans le cadre du terrassement.

Gestion des remblais

Le remblai ne peut en aucun cas recevoir votre construction au risque de provoquer plus tard des anomalies telles que des fissures aux murs.

  • Concernant les fouilles, votre constructeur prendra soin de les entamer avant la mise en place des fondations et ce, afin de tenir compte du risque lié à la décompression du sol. De même, il faudra prévoir les fouilles concernant les réseaux d’eau, d’électricité… bien avant la construction.
  • Un terrassement fait dans les règles permettra aussi une bonne évacuation des eaux pluviales quitte à les canaliser de telle sorte qu’elles ne ravinent pas les remblais et les transforment en eau boueuse.
  • Quel que soit la finalité du terrain à terrasser, il est conseillé de ne pas sauter la pose de film géotextile pour s’assurer de la stabilisation du terrain. Cette démarche est d’autant plus recommandée qu’il s’agit d’un remblai effectué en pente.
  • Enfin, le remblai qui clôturera vos travaux de terrassement ne devra en aucun cas se faire avec des matériaux à base de cellulose. La raison en est tout simplement qu’ils favorisent l’apparition des termites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *