Comment installer une barrière anti-rhizomes ?

Dans les tendances importantes de la décoration des jardins et maisons il existe des plantes robustes et faciles à entretenir qui s’imposent très fréquemment. Parmi elles, les bambous font parti des “best sellers” des jardins ayant besoin de “brise vue ou avec une délimitation à marquer.

Bambou dans un jardin

Le bambou phyllostachys, star des jardins

Aussi appelé bambou traçant, le phyllostachys pousse vite, à la verticale, de façon dense et assez robuste. Il demande peu d’entretien s’il est placé dans une zone propice à sa pousse. C’est pour cette raison qu’il est devenu l’une des plantes favorites des français.
Malgré des origines exotiques, cette plante s’adapte parfaitement au climat européen pour proliférer dans les jardins, apportant un côté “asiatique” vert et frais.
Mais attention, si la plante à proliféré dans les jardins et les terrasses, ce n’est pas qu’au sens figuré.
Les bambous, où plutôt le réseau de racines  des bambous, ont tendance à envahir le moindre espace laissé libre ou accessible, au point d’être invasif voir nuisible, d’où son nom de “traçant” !

Les barrières anti-rhizomes obligatoires avec des bambous

Pour être très clair, vous n’avez pas le choix. Si vous décidez d’orner votre jardin de bambou, il faut absolument protéger les espaces environnant en installant des barrières de protection anti racines.
On parle donc ici de barrières anti-rhyzomes pour être exact.
Le bambou pousse vite vers le haut, c’est la partie visible. Mais il prolifère aussi en tissant un réseau de micros racines qui peuvent aller vite très loin dans votre terrain. Vous verrez alors pousser de nouveaux bambous au milieu de votre pelouse ou dans un jardin potager !
Pour cela il est impératif de bloquer la possibilité de croissance horizontale grâce à de vrais barrages hermétiques et cela avant de planter vos bambous !

Comment bien installer ces barrières ?

Barriere anti rhyzomeDe façon assez simple et logique, on commence par délimiter la zone du jardin qui va recevoir les bambous et celle que l’on accepte de consacrer à leur croissance.
Une fois cette action réalisée, on creuse un “fossé” assez profond ( environ 70 cm de profondeur) et relativement large ( 20 cm).
On place alors la barrière dans ce fossé. La barrière anti-rhyzomes est un film semi rigide, facile à manipuler, qui permet de bloquer la poussée des racines. Ce tissu est en général constitué en polypropylène. Il existe en différent grammage. En général de couleur noire ou verte, il est aujourd’hui proposé en matière recyclable, prévoir donc une durée de vie de 25 ans en moyenne.

Une fois ce film placé, il faut reboucher le fossé et arroser les pieds plantés pour les aider dans leur pousse.
A vous de surveiller régulièrement si les petites racines ne tentent pas de pas “par dessus” la barrière.
Si tel est le cas, pensez à couper immédiatement ces pousses, assez loin même de la barrière.

Autre conseil fondamental pour conserver de bonne relation avec votre voisinage, ne planter pas de bambous traçants entre lui et vous sans les entourer totalement de cette barrière. Cette plante invasive trouvera la moindre faille et s’y développera !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *