2017 : Les diverses possibilités financières en tant que primo-accédants

Gros plan sur les différents types de financement possibles : prêts bancaires et prêts aidés dans le cadre d’un projet immobilier.

Les offres de financement d’origine bancaire

Les prêts bancaires sont certainement l’un des modes de financement les plus courants pour tous types de projet immobilier : achat de résidence (principale ou secondaire) et investissement locatif. On distingue plusieurs sortes de prêts bancaires à savoir :

 

  • Le prêt amortissable : il s’agit du prêt le plus commun dans l’Hexagone. Dans le cadre d’un tel prêt, l’emprunteur doit reverser des mensualités qui amortissent d’une part le capital emprunté et qui d’autre part remboursent les intérêts du prêt immobilier. Par conséquent, à l’échéance du prêt, ce dernier sera remboursé en intégralité.
  • Le prêt relais : c’est un prêt qui n’est pas amortissable. Ce type de prêt s’adresse surtout aux personnes qui sont déjà propriétaires d’un bien immobilier mis en vente ou qui le sera bientôt, mais dont la vente ne pourra être finalisée qu’après l’achat d’un nouveau logement. Pour plus de détails, il est possible d’effectuer une simulation de prêt relais sur moncreditimmobilier.net.
  • Le prêt in fine : également non amortissable, c’est un prêt dont les mensualités servent uniquement à payer les intérêts du crédit immobilier. Le remboursement du capital emprunté ne se fait qu’en une seule fois, et ce, à l’acquittement de la dernière échéance de prêt. Pour pouvoir prétendre à ce type de prêt, l’emprunteur devra disposer d’une épargne sur laquelle peut être adossée le financement.

 

Les différentes aides permettant l’accession immobilière

Outre les prêts bancaires, il existe aussi certains prêts qui peuvent contribuer au financement total ou partiel d’un projet immobilier. Dans la plupart des cas, ces aides se destinent à l’acquisition d’une résidence principale et sont soumises à certaines conditions. Parmi ces aides, on peut citer :

 

  • Le prêt accession sociale (PAS) : il peut aider à financer l’intégralité d’un projet immobilier et certains frais qui y sont liés. Il permet par ailleurs de bénéficier des APL et de frais réduits.
  • Le prêt conventionné : tout comme le PAS, il peut financer l’intégralité d’un projet immobilier et ouvre droit aux APL. Toutefois, il n’est pas soumis à des conditions de ressources des emprunteurs.
  • Le prêt à taux zéro plus (PTZ+) : destiné aux primo-accédants, il permet de financer l’achat d’un bien neuf et de certains biens anciens.
  • Le prêt épargne logement ou PEL : pour prétendre à ce prêt dédié à l’acquisition d’une résidence principale, l’emprunteur doit se constituer ou avoir un Compte Épargne Logement (CEL) ou un Plan Épargne Logement.
  • Le prêt action logement : cette aide a pour vocation première le financement partiel de l’achat d’une résidence principale. Elle se met en place au niveau d’une entreprise sous certaines conditions.

 

One thought on “2017 : Les diverses possibilités financières en tant que primo-accédants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *